Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


vendredi, 14 août 2020

 
 

 

Amazon : une salariée morte au travail

Accueil > Secteurs > Commerce et services > Amazon : une salariée morte au travail

Dans la nuit du 17 au 18 mai, une salariée travaillant pour Amazon, dans l’entrepôt de Sadvady, près de Poznań est morte. Les secours sont arrivés sur place, près d’une heure après l’appel des collègues. Le syndicat Inicjatywa Pracownicza, membre du Réseau syndical international de solidarité et de luttes, déplore cette mort au travail et dénonce la responsabilité des patrons d’Amazon.

La travailleuse tuée au travail était employée par une agence d’intérim. Vis-à-vis des intérimaires, Amazon exerce un chantage au renouvellement du contrat : les cadences sont toujours plus infernales, afin d’augmenter la productivité … même si c’est aux dépens de la santé des travailleuses et travailleurs. Les locaux de travail inadaptés expliquent le retard des secours sur place. Avec la pandémie, Amazon a imposé une modification de l’organisation du travail, sans tenir compte de l’expérience des salarié.es et de leurs syndicats. Le personnel doit porter le masque 10 heures par jour, et cela a des conséquences pour celles et ceux qui ont des problèmes respiratoires.

Les organisations membres du Réseau syndical international de solidarité et de luttes soutiennent les travailleuses et travailleurs d’Amazon à Poznan et dans les autres sites de la multinationale. Nous soutenons la coordination internationale mise en place par des organisations syndicales de Pologne, France, Allemagne, Etat espagnol, Etats-Unis. Nous exigeons que tout soit mis en œuvre pour que les responsabilités dans la mort de la salariée de Sadvady soient établies.