Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


lundi, 21 septembre 2020

 
 

 

Brésil : la direction de Petrobas veut se venger des grévistes !

Accueil > International (Fr) > Amériques > Brésil : la direction de Petrobas veut se (...)

Des salariés qui ont participé à la récente grève sont licenciés ou suspendus par la direction de Petrobras. C’est une attitude lâche, inhumaine et irresponsable, qui plus est dans la situation que nous connaissons partout dans le monde, et alors que tous les travailleurs font face à la pandémie du Covid-19, et que les plates-formes, raffineries, terminaux, centrales et autres unités fonctionnent en situation d’urgence.

Ce sont des attitudes inhumaines et méprisables ! Non seulement, la direction de Petrobas n’a pas pris, avec l’ampleur et la rapidité nécessaires, les mesures pour combattre le coronavirus, mais maintenant elle s’en prend aux grévistes, après la grève et au mépris total de l’accord signé. C’est clairement une mesure répressive, punitive, à l’encontre de ceux qui ont fait grève. Le personnel n’accepte pas cet affront et cette remise en cause du droit de manifestation et de grève.

Les organisations membres du Réseau syndical international de solidarité et de luttes dénoncent Petrobras. Elles soutiennent la lutte des salariés et leur exigence que l’entreprise annule immédiatement les sanctions et les licenciements des grévistes. Nous n’accepterons aucune vengeance patronale ! Nous sommes solidaires de leur lutte contre cette grave attaque contre les travailleurs et travailleuses ! Luttons tous ensemble, même dans la situation d’urgence que nous connaissons !

  • Non aux licenciements des ex-grévistes ! Non aux licenciements chez COMPERJ et autres sous-traitants !
  • Unité dans la lutte et la mobilisation qui sont nécessaires, même dans cette situation d’urgence.
  • Qu’ils sachent combien sont déterminés les travailleurs du secteur pétrolier !
  • Ensemble, on est forts ! On reste solidaires !