Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


mercredi, 25 mai 2022

 
 

 

Femmes, soulevons-nous ! Nos luttes, nos revendications ne seront jamais confinées !

Accueil > Réflexions et débats > Femmes, droits des femmes > Femmes, soulevons-nous ! Nos luttes, nos (...)

Un appel international de 1000 salariées de la santé, du social et du médicosocial aux
femmes de France, d’outre-mer, d’Europe et du monde entier, à se mobiliser par la
grève et/ou la manifestation le 8 mars, le 7 avril 2022 et après dans une convergence
de toutes nos luttes.

Nous les femmes, nous les premières de corvées, nous représentons plus de 85 % des métiers du care ,à l’hôpital, dans toutes les structures sociales et médico-sociales, dans les familles auprès des personnes âgées, des enfants en difficultés
Aides-soignantes, stérilisatrices, infirmières, psychologue, médecin, éducatrice, assistantes sociales, lingère, cuisinière, aide-ménagère, assurons le travail essentiel pour la vie et le bien-être de l’essentiel de la population. Nous entendons que ce travail soit, reconnu, respecté, correctement rémunéré !
Hier applaudies, aujourd’hui à nouveau méprisées, dès le début de la crise sanitaire, nous les femmes, avons pris sur nos épaules une grande part de l’effort collectif depuis toujours et particulièrement depuis le début de cette pandémie mondiale ! On n’oublie pas ! On lâche rien !

Nous femmes révoltées ! exigeons une augmentation massive de nos salaires !
Confrontées à des horaires atypiques, au travail de nuit, travail posté, travail de week-end, confrontées à la maladie, au handicap, à la dégradation et l’exclusion sociale, à la mort ainsi qu’à la dégradation de nos conditions de travail !

Nous Femmes insurgées ! exigeons la compatibilité de la vie professionnelle et familiale, une protection de notre propre santé dans sa dimension physique, mentale et sociale, nous exigeons un allongement conséquent des congés maternité avec compensation intégrale.
Nous refusons que nos métiers, nos services, nos droits sociaux soient sacrifiés sur l’hôtel du profit, de l’austérité au nom d’une dette qui n’est pas la nôtre.

Nous femmes déterminées ! exigeons des moyens financiers et un recrutement massif dans les métiers du care, l’arrêt des politiques d’austérité !
Face à marchandisation et la privatisation croissante de la santé, de l’action sociale et de la protection sociale, nous refusons que les multinationales de la santé et de l’or gris fassent des profits indécents sur la santé et concurrencent nos services publics.

Nous femmes émancipées ! Exigeons que tous les établissements de la santé et de l’action sociale soient gérés dans un cadre non lucratif, parce que nos vies valent plus que leurs profits !
Nous refusons que des bénéfices indécents, criminels et illégitimes soient réalisés sur la maladie et sur la mort par les multinationales.

Nous femmes persuadées ! exigeons la levée de tous les brevets sur les médicaments, traitements, appareillages médicaux parce que nous savons que la santé est un bien commun à toute l’humanité toute entière !
Nous refusons que nos droits sexuels et reproductifs soient remis en cause par des tendances politiques autoritaires et notamment le droit à l’avortement, à la contraception !

Aux côtés des femmes du monde entier nous exigeons de pouvoir disposer de notre corps ! nous exigeons l’égalité des droits civiques, sociaux, économiques et politiques !
Les violences faites aux femmes se sont accentuées dans le contexte de la pandémie, les féminicides se poursuivent. Les femmes ont été les premières victimes de la guerre et des atrocités qui les accompagnent : les viols, l’exode et les déplacements forcés.

Nous femmes organisées et rassemblées ! Exigeons l’arrêt des violences faites aux
femmes ! Exigeons de mettre fin à cette folie que constitue la progression des dépenses militaires qui représentent aujourd’hui plus de 2000 milliards de dollars par an ! Exigeons une réduction immédiate de ces dépenses militaires au profit de nos systèmes de santé, d’action sociale et de protection sociale.

Nous appelons toutes les femmes salariées de la santé, du social et du médico-social à signer, relayer, porter, enrichir et prolonger cet appel, avant, pendant et après les 8 mars et 7 avril 2022 et à construire partout des collectifs « femmes debout ! »

Signatures à expédier à appelfemmesdebout@gmail.com