Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


vendredi, 19 juillet 2019

 
 

 

France : soutien aux salarié.es de General Electric en lutte !

Accueil > Secteurs > Industrie, métallurgie, chimie > France : soutien aux salarié.es de General (...)

General Electric (GE) a annoncé la destruction de 1044 emplois sur 2000 en Frnce, dans le Territoire de Belfort et en région parisienne. General Electric est dans une logique de profits à court terme pour contenter ses actionnaires, logique qui s’est manifestée par :

  • la revente du site de Chonas en Isère (France).
  • la délocalisations dans des pays comme la Hongrie, le Mexique ou l’Inde pour faire du dumping social et exploiter les populations de ces pays en leur niant les droits les plus élémentaires en matière de salaire, organisation et temps de travail, protection sociale, droit syndical, etc.
  • l’externalisation de plus en plus d’activités ; la sous-traitance étant un autre moyen d’accroitre l’exploitation des travailleurs et travailleuses d’une part, les profits des actionnaires d’autre part.
  • « America first », c’est-à-dire des transferts d’activités aux États-Unis.

Une intersyndicale a commencé à organiser la lutte. Elle appelle à une manifestation samedi 22 juin, à Belfort. Les organisations membres du Réseau syndical international de solidarité et de luttes :

  • soutiennent la résistance des travailleurs et travailleuses de GE en France.
  • appellent à organiser, partout où c’est possible, des rassemblements et manifestations de soutien, le samedi 22 juin.
  • interpellent la direction de GE à Boston, à propos de cette politique de casse de l’emploi et des droits ouvriers.