Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


vendredi, 7 août 2020

 
 

 

Hong Kong : levée des poursuites pour participation aux mobilisations de 2019 !

Accueil > International (Fr) > Asie > Hong Kong : levée des poursuites pour participation

Quinze opposant.es de premier plan au pouvoir en place ont été arrêté.es samedi 18 avril. Il leur est reproché leur implication dans les manifestations ayant secoué Hong Kong en 2019. Parmi eux/elles Lee Cheuk-yan (secrétaire général de la centrale syndicale HKCTU), "Long Hair" et un autre responsable de son parti, de nombreux membres de l’opposition modérée et un magnat de la presse.

Profitant du fait que le monde entier est focalisé sur la crise du Covid-19, le pouvoir de Pékin et ses représentant.es à Hong Kong semblent vouloir frapper un grand coup pour simultanément :
- intimider toutes celles et ceux qui s’opposent à eux,
- renforcer les atteintes à la liberté de la presse,
- faire passer en force une série de textes attentatoires aux libertés,
- empêcher une nouvelle poussée de l’opposition lors des élections législatives prévues en septembre.
D’après les informations disponibles, les 15 opposant.es ont été (ou devraient être) libéré.es sous caution, puis convoqué.es au tribunal à la mi-mai.

Les organisations membres du Réseau syndical international de solidarité et de luttes expriment leur entière solidarité avec les victimes de la rafle du samedi 18 avril. Elles soutiennent pleinement leurs revendications et notamment :
- la levée des poursuites les concernant ainsi que celles des personnes réprimées pour les mêmes motifs
- le respect de la liberté de manifester,
- la mise en place d’une commission d’enquête indépendante sur les violences policières et les arrestations arbitraires.