Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


jeudi, 25 février 2021

 
 

 

Hong Kong : obtenons la libération des 55 opposant·es arrêté·es et l’absence de poursuites à leur encontre !

Accueil > International (Fr) > Asie > Hong Kong : obtenons la libération des 55 (...)

Un vaste coup de filet est en cours, mobilisant plus d’un millier de policier.es. : 47 hommes et 8 femmes ont été arrêtées le 6, ainsi que deux hommes supplémentaires le 7. Une partie seulement d’entre eux/elles pourraient être relâché.es sous caution.

Parmi les personnes arrêtées le 6 figurent notamment :
- Carol Ng, présidente de la centrale syndicale HKCTU,
- Winnie Yu, présidente du syndicat du personnel de la santé publique HAEA,
- Lau Hoi-man, du syndicat Hong Kong Allied Health Professionals and Nurses Association.

La police a simultanément perquisitionné 72 locaux et saisi du matériel dans quatre d’entre eux.

C’est la première rafle de grande ampleur réalisée en application de la Loi sur la sécurité nationale, rédigée à Pékin et promulguée à Hong Kong le 30 juin dernier.
Cette loi liberticide donne la possibilité d’arrêter et d’envoyer en prison pour de longues années toute personne déplaisant aux autorités.

Le "crime" des personnes arrêtées est d’avoir voulu utiliser leur droit constitutionnel de se présenter aux élections législatives, initialement prévues le 6 septembre dernier. Au dernier moment, celles-ci ont été reportées d’un an par le pouvoir qui craignait de perdre ces élections.

Vouloir utiliser le droit de se présenter aux élections est pour le pouvoir de Pékin et ses marionnettes hongkongaises synonyme de "subversion", de "terrorisme", de "collusion avec des forces étrangères", etc.

Tout cela en dit long sur leur conception de la démocratie, ainsi que leur refus de prendre en compte les exigences exprimées par la grande majorité des hongkongais.es qui ont déferlé dans les rues pendant plus de la moitié de l’année 2019.

Le réseau syndical de solidarité et de luttes exprime son entière solidarité avec toutes les personnes arrêtées. Nous exigeons la libération immédiate de l’ensemble d’entre elles, et l’absence de poursuite à leur encontre.