Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


mardi, 5 juillet 2022

 
 

 

La syndicaliste biélorusse Zinaida Mikhnyuk condamnée à deux ans de prison

Accueil > International (Fr) > Europe > La syndicaliste biélorusse Zinaida Mikhnyuk (...)

Le procès de Zinaida Mikhnyuk, prisonnière politique et militante du syndicat REP [Syndicat biélorusse des travailleurs de l’industrie de la radio et de l’électronique, affilié au BKDP – classifié comme « organisation terroriste » par le gouvernement NdT], s’est achevé le 18 mai devant le tribunal du district Leninski de Brest. Elle est accusée d’avoir insulté le président en vertu de la partie 1 de l’art. 368 du Code criminel.

Le juge Andrei Hrushko a examiné l’affaire. Zinaida Mikhnyuk, une militante du syndicat REP, a été arrêtée le 25 mars 2022 après des perquisitions à son domicile et à son bureau. Elle a été placée au centre de détention provisoire n°7 de Brest avant le procès. Selon les informations envoyées par l’un des prisonniers derrière les barreaux, Mikhnyuk est accusée sur la base des éléments qu’elle avait en sa possession en tant que militante du syndicat REP.

Précédemment, des militants des droits humains ont appris que le procès de la prisonnière politique Zinaida Mikhnyuk se déroulerait directement dans la maison d’arrêt, sur le lieu de son incarcération.

Le militant des droits humains Uladzimir Vialichkin estime qu’une telle décision a été prise exprès : « Je crois que le procès en prison est pour que la société ne découvre qu’il n’y a aucune preuve de crime. Le but est d’éloigner progressivement les dirigeants des syndicats indépendants de la sphère publique, de réprimer le mouvement syndical, d’intimider la société pour que les gens perdent leur dernier espoir de justice. »

Selon Brest Spring, environ deux douzaines de personnes sont venues au procès. Seuls 4 d’entre elles ont été acceptées (vraisemblablement tous sont des témoins dans l’affaire). Les autres n’ont pas été autorisés à entrer, y compris le mari de Zinaida. En fait, le procès s’est tenu à huis clos.

Le tribunal a condamné Zinaida Mikhnyuk à deux ans dans une colonie pénitentiaire à sécurité maximale.

Voir en ligne :
Publié par le centre de défense des droits humains, Spring96

18 mai 2022

Traduction Patrick Le Tréhondat