Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


mardi, 18 janvier 2022

 
 

 

Iran : exigeons l’annulation de 5 ans de prison pour Leyla Hosseinzadeh

Accueil > International (Fr) > Asie > Iran : exigeons l’annulation de 5 ans de (...)

Le pouvoir judiciaire iranien a donné un ultimatum à Leyla Hosseinzadeh pour qu’elle se présente avant le 14/01/2022 afin de lui appliquer une peine de 5 ans de prison. Leyla est une étudiante en anthropologie de l’Université de Téhéran et une défenseure du mouvement ouvrier. Elle vient d’être libérée, sous une très lourde caution, après une arrestation violente et 26 jours d’emprisonnement. Leyla a la maladie de Crohn, c’est pourquoi la médecine légiste a fait une attestation selon laquelle elle ne peut supporter aucun emprisonnement.

Leyla est condamnée à 5 ans de prison pour avoir organisé,avec quelques autres étudiants, une fête d’anniversaire pour Mohammad Sharifi Moghadam, un autre étudiant en prison pour des raisons politiques. Ils ont aussi fredonné le chant du « sang des roses » qui est inadmissible pour le juge.

Leyla a déjà été emprisonnée, il y a deux ans, pendant plusieurs mois. Elle a eu la maladie de Crohn à la prison et a besoin de médicaments. Les conditions de détention et l’attitude inhumaine des geôliers surtout envers les prisonniers politiques peuvent mettre sérieusement en danger la vie de Leyla.

L’écrivain, poète, réalisateur et membre de l’Association des Ecrivains d’Iran Baktash Abtin était un prisonnier politique. Il a eu la Covid-19. Mais les responsables pénitentiaires ont refusé de le transférer à l’hôpital à temps. Il est décédé le 08/01/2022 à 47 ans.
Arash Djohari est un ouvrier condamné à 16 ans de prisons. Il est emprisonné depuis 17 mois. Shadi Gilak, son épouse, est une infirmière qui a été mise à la prison le 07/01/2022 pour un an.

Les exemples ne manquent pas. Leyla Hosseinzadeh ne doit pas aller en prison une nouvelle fois. Sa vie sera en grave danger.