Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


mercredi, 18 mai 2022

 
 

 

Les dockers néerlandais et suédois refusent de décharger une cargaison de diesel russe

Accueil > International (Fr) > Europe > Les dockers néerlandais et suédois refusent de (...)

En cette veille de 1er mai, les dockers suédois et néerlandais font preuve d’un bel esprit internationaliste. Ils refusent de décharger un pétrolier chargé de diesel russe de 42 000 tonnes, le Sunny Liger, dans le port d’Amsterdam, un jour après qu’une action similaire des dockers ait empêché le vendredi 29 avril le navire d’entrer dans le port de Rotterdam. Les dockers suédois avaient déjà refusé de décharger ce pétrolier, qui avait ensuite mis le cap sur les Pays-Bas.

Le Sunny Liger, un pétrolier de 42 000 tonnes, était au mouillage au large d’Amsterdam samedi 30 avril, tandis que les sociétés portuaires réfléchissaient à son entrée dans la capitale néerlandaise.

« Tard hier soir [samedi 30 avril], nous avons demandé à toutes les parties du port d’Amsterdam de ne pas laisser le navire accoster et de ne pas (le) traiter… La Russie finance la guerre en Ukraine avec sa cargaison… Des choses étranges ont eu lieu avec ce bateau. Ce matin, il a été retiré de la liste des arrivées, mais il y est à nouveau. Nous ne savons tout simplement pas où va aller exactement le navire » a déclaré le syndicat FNV dans un communiqué, remerciant les dockers suédois d’avoir boycotté le navire. « Le navire n’entrera pas dans le port d’Amsterdam », a-t-elle ajouté dans un tweet. Parti il y a une semaine de Primorsk, près de Saint-Pétersbourg (Russie), le pétrolier battant pavillon des Îles Marshall avait pour destination finale Amsterdam, selon le site MarineTraffic.com.

Niek Stam, représentant du FNV, n’exclut pas la possibilité d’une manifestation sur le port si le bateau accoste. L’agitation autour de la présence du navire pourrait amener des manifestants à sauter dans l’eau pour bloquer son entrée s’inquiètent des marins des remorqueurs. De son côté, l’ambassade d’Ukraine aux Pays-Bas a exigé auprès du gouvernement néerlandais le « départ immédiat » du navire. L’Ukraine a également lancé un appel aux dockers d’Amsterdam et des Pays-Bas : « Imitez vos collègues suédois. Ne vous approchez pas du Sunny Liger… Refuser de décharger sa cargaison. Ne devenez pas complice d’un commerce immoral qui finance les meurtres de femmes et d’enfants ukrainiens innocents. »

Pour l’instant, le Sunny Liger est ancré au large des côtes néerlandaises.

1er mai 2022