Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


samedi, 26 septembre 2020

 
 

 

Slovaquie, coronavirus :témoignages du syndicat Moderné Odbory Amazon et qui sont implantés sur l’entrepôt Amazon de Sered’.

Accueil > Secteurs > Commerce et services > Slovaquie, coronavirus :témoignages du (...)

D’une manière générale, le pays a adopté des mesures plutôt sévères et assez tôt dans la lutte contre la pandémie (les écoles sont fermées depuis deux semaines), le nombre de cas de personnes malades reste donc assez faible. De nombreuses personnes travaillent à domicile et certaines des grandes usines Volkswagen, Kia etc.) ont été fermés cette semaine (pour une période de 14 jours). Toutefois, le centre logistique de traitement des retours d’Amazon, situé à Sereď, reste ouvert.

D’ailleurs, juste avant l’épidémie, le syndicat a rencontré la direction afin de discuter de la nouvelle convention collective. C’était la dernière d’une série de réunions. En fin de compte, l’accord n’a pas été signé. L’entreprise a carrément rejeté toutes les revendications concernant le projet de convention au sujet des salaires et des avantages, des congés payés au-delà du code du travail, des demandes en matière de santé, etc.

Il y a quelques jours, le syndicat a rencontré la direction au sujet de la pandémie. Il a été demandé la suspension des heures supplémentaires obligatoires et également l’envoi de courriers disciplinaires (avertissements) pour toute cette période. L’entreprise aurait "en quelque sorte accepté" mais rien ne figure par écrit. Le syndicat voulait également que des masques soient fournis à tous les travailleurs et toutes les travailleuses. Cela n’est pas fait alors que l’entreprise a passé commande (des personnes portent leur propre masque, s’ils ont pu les acheter ou fabriquer leur propre matériel). Une autre revendication était la prise de la température corporelle des travailleurs et travailleuses entrant dans le centre, mais cette demande a été catégoriquement rejetée.

En réponse à la pandémie, l’entreprise a modifié la position des sièges dans les bus payés par l’entreprise (pour le personnel en déplacement). Les gens doivent garder une certaine distance entre eux et avec le chauffeur. À partir de lundi prochain, tous les passagers du bus devront également se couvrir le visage.

Le centre est en train de recruter, mais le taux horaire n’a pas encore été modifié.
Deux des directeurs sont rentrés récemment d’Indonésie et d’Espagne. Il y a une quarantaine obligatoire de 14 jours pour les personnes qui reviennent de l’étranger (elles sont censées rester chez elles et perçoivent des indemnités d’arrêt maladie). Et concernant ces deux cas, les mesures ne sont pas respectées. Ils ne portent pas non plus de protection. Le syndicat de l’entrepôt a contacté la police (des amendes sont prévues pour ce genre de comportement maintenant).

Voir en ligne :
Moderné Odbory Amazon