Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


mardi, 5 juillet 2022

 
 

 

Solidarité avec les cheminots et cheminotes britanniques en grève !

Accueil > Secteurs > Ferroviaire > Solidarité avec les cheminots et cheminotes (...)

Après la manifestation nationale interprofessionnelle organisée par les TUC, à Londres, le 18 juin, les cheminotes et cheminots de RMT prolongent l’action syndicale revendicative directe par trois journées de grève : les 21, 23 et 25 juin.

Avec RMT, les grévistes luttent pour plus d’emplois, pour l’augmentation des salaires, pour l’amélioration des conditions de travail, contre la remise en cause des droits liés à la retraite, contre la fermeture de guichets et de gares . Depuis des années, les actionnaires empochent des dividendes, les travailleurs et travailleuses du secteur ferroviaire et les usagers paient la note !

La lutte entamée par nos camarades de RMT concerne tous les travailleurs et toutes les travailleuses de ce pays. Au-delà, elle s’inscrit et renforce les luttes menées par les cheminotes et cheminots d’autres pays.

Les organisations membres du Réseau syndical international de solidarité et de luttes, et du Réseau rail sans frontière, soutiennent l’appel à la grève de RMT et les grévistes ; nous faisons connaitre ce mouvement dans nos différents pays. Solidarité internationale des travailleurs et travailleuses !

Royaume Uni : la plus importante grève des chemins de fer depuis 30 ans
Commentant la première grève ferroviaire depuis 1989, Mick Lynch, secrétaire général du syndicat National Union of Rail, Maritime and Transport Workers (RMT), a déclaré :
La participation d’aujourd’hui aux piquets de grève a été fantastique et a dépassé les attentes dans notre lutte pour la sécurité de l’emploi, la défense des conditions et une augmentation de salaire décente.
Nos membres poursuivront la campagne et ont fait preuve d’une unité remarquable dans la recherche d’un règlement de ce conflit.
Les membres du RMT montrent la voie à suivre pour tous les travailleurs de ce pays qui en ont assez de voir leurs salaires et leurs conditions de travail réduits à néant par un mélange de profits des grandes entreprises et de politique gouvernementale.
Il est maintenant temps de se lever et de se battre pour chaque cheminot dans ce conflit que nous allons gagner.

22 juin 2022
Déclaration du syndicat RMT
Les discussions avec Network Rail et les exploitants de trains se sont poursuivies aujourd’hui. Les opérateurs de train ont maintenant fait une offre et il n’y a pas d’autre offre de Network Rail après celle qui a été rejetée vendredi dernier.
Le comité exécutif national du RMT a jugé les deux propositions inacceptables et il est maintenant confirmé que la grève prévue cette semaine aura lieu.
Il est clair que le gouvernement conservateur, après avoir réduit de 4 milliards de livres sterling le financement de National Rail et de Transport for London, a maintenant activement empêché un règlement de ce conflit.
Les compagnies ferroviaires ont maintenant proposé des taux de rémunération qui sont massivement inférieurs aux taux d’inflation, et qui viennent s’ajouter aux gels de salaires des dernières années.
À la demande du gouvernement, les entreprises cherchent également à mettre en œuvre des milliers de suppressions d’emplois et n’ont donné aucune garantie contre les licenciements obligatoires.
En raison de cette austérité dans les transports, les entreprises employeuses ont pris des décisions :
• S’attaquer au régime de retraite des chemins de fer et au régime TFL, en diluant les avantages, en faisant travailler le personnel plus longtemps et en l’appauvrissant lors de leur retraite, tout leur faisant payer des cotisations plus élevées.
• Supprimer des milliers d’emplois sur l’ensemble du réseau ferroviaire sans garantir l’absence de licenciements imposés.
• Réduire de 50 % les inspections de sécurité sur l’infrastructure afin de faciliter les licenciements massifs.
• Attaquer les termes, conditions et pratiques de travail dans une forme de licenciement interne et de réembauche, y compris avec la baisse des salaires existants et l’augmentation de la semaine de travail.
• Reprise des conflits sur le rôle et la responsabilité des gardes et coupes massives dans les services de restauration.
• Fermeture de tous les guichets en Grande-Bretagne sans tenir compte des besoins d’accessibilité de la diversité des passagers.
• Réduire les salaires réels de la plupart de nos membres par de longs gels de salaires et des propositions salariales bien en dessous de l’inflation RPI.

Face à un programme aussi agressif de réduction des emplois, des conditions de travail, des salaires et des pensions, le RMT n’a pas d’autre choix que de défendre ses membres afin d’arrêter cette course vers le bas.
Les grèves sur Network Rail, les opérateurs de train et le métro de Londres auront lieu, et nous appelons à nouveau nos membres à rester fermes, à soutenir l’action, à tenir les piquets et à démontrer leur volonté de lutter pour la justice au travail.
Le RMT soutient la campagne pour un accord équitable pour tous les travailleurs face à la crise du coût de la vie, et notre campagne actuelle fait partie de cette campagne plus générale qui signifie que les services publics doivent être correctement financés et tous les travailleurs correctement payés avec de bonnes conditions.
Le RMT reste disponible pour des discussions qui permettront de régler ce conflit et de garantir que notre système de transport puisse fonctionner sans interruption.
Mick Lynch, secrétaire général du RMT

21 juin 2022
Publiée par RMT
Le National Union of Rail, Maritime and Transport Workers (RMT) est un syndicat progressiste, démocratique et hautement professionnel, qui connaît une croissance rapide et compte plus de 83 000 membres issus de presque tous les secteurs de l’industrie des transports, qu’il s’agisse des grandes lignes et du métro, de la navigation et de l’offshore, des bus ou du fret routier.
Protéger et améliorer les salaires et les conditions de travail de nos membres est l’objectif principal du RMT. Nous négocions avec plus de 150 entreprises du secteur des transports, profitant de toutes les occasions pour faire valoir notre programme positif en faveur de meilleurs salaires, d’horaires plus courts et de conditions de travail plus sûres.

Traduction Patrick Le Tréhondat