Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


samedi, 31 juillet 2021

 
 

 

Argentine : fin de la privatisation du transport ferroviaire de marchandises

Accueil > Secteurs > Ferroviaire > Le Réseau Rail Sans Frontière > Argentine : fin de la privatisation du (...)

Après 30 ans de « mise en concurrence », le gouvernement vient de décider de ne pas renouveler le contrat des entreprises privées de fret ferroviaire. Le ministère des transports a décidé de rejeter la prolongation des concessions de fret ferroviaire sur les lignes Sarmiento, Mitre et Roca. Le service aujourd’hui assuré par Ferroexpreso Pampeano, Nuevo Central Argentino et Ferrosur Roca passera sous la responsabilité de Trenes Argentinos Cargas (TAC). L’administration de l’infrastructure ferroviaire et de tous les actifs sera confiée à Trenes Argentinos Infraestructura. Le ministre des transports a toutefois clairement dit que le projet est de fonctionner avec des partenariats public-privé…

Les organisations membres du Réseau Rail Sans Frontière et du Réseau syndical international de solidarité et de lutte note que plusieurs gouvernements ont pris des décisions en ce sens ces derniers mois. Ils ne le font pas par souci du bien commun, mais parce l’aboutissement de dizaines d’années de services ferroviaires privatisées est catastrophique ; le choix de la privatisation et de l’éclatement est politique ; c’est pourquoi d’autres pays poursuivent dans cette voie. Syndicalistes, du secteur ferroviaire ou d’autres secteurs, nous affirmons qu’il faut un service public ferroviaire unifié (transport et infrastructure), socialisé afin de répondre au mieux aux besoins des populations en partant des décisions de celles et ceux qui font fonctionner le chemin de fer, c’est-à-dire les cheminotes et cheminots !