Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


samedi, 31 juillet 2021

 
 

 

Iran : grève historique dans le secteur pétrolier, manifestations dans le Khouzistan et à Téhéran, droit des femmes bafouées

Accueil > International (Fr) > Asie > Iran : grève historique dans le secteur (...)

Le Réseau syndical international de solidarité et de luttes relaie les informations transmises par nos camarades d’Iran. Nous réitérons notre soutien à ceux et celles qui luttent contre le régime en place : grévistes, manifestantes et manifestants sont confronté.es à une très forte répression. La solidarité internationale est indispensable !

Nous rendons hommage aux manifestants tués lors des manifestations, dont nous les camarades ont transmis certaines photos.

La grève des ouvriers du secteur pétrolier et pétrochimique qui travaillent dans les sociétés sous-traitantes avec des contrats précaires et quelques fois sans contrat est entré dans son deuxième mois à partir du 21/07/2021. Selon le dernier décompte, les ouvriers de 114 sociétés différentes sont en grève sur une vaste zone géographique.

Les informations de cette grève sont publiées souvent dans les différents canaux de la messagerie Telegram entre autres celui, très important du Conseil d’organisation des grèves des travailleurs du secteur pétrolier. Le Conseil publie les infos et ses propres communiqués. Son neuvième communiqué a été publié le 19/07/2021 dans lequel il conseille aux grévistes d’être très vigilants face aux tactiques gouvernementales pour casser la grève. Le communiqué rappelle les principales revendications de la grève qui sont :

  • augmentation des salaires de sorte qu’aucun salaire ne soit inférieur à 12 millions de tomans (soit quelque 400€/mois) ;
  • paiement ponctuel des salaires ;
  • sécurité de l’emploi en transformant tous les contrats en « officiels » ;
  • réintégration des ouvriers licenciés pour cause de grève ;
  • amélioration des moyens de sécurité des lieux de travail, des camps et dortoirs et des cantines ;
  • système de 20 jours de travail et 10 jours de repos (vu que la plupart des ouvriers sont loin de leur famille ou sur des plateformes offshores etc).

Les ouvriers s’organisent et décident souvent dans les assemblées générales et il semble que cette forme de gestion de grève est dominante. Le Conseil encourage d’ailleurs cette forme.

Bien que des messages, aussi bien au niveau national qu’international, aient été publiés en soutien à la grève, mais l’on peut dire qu’ils sont peu nombreux, vu l’ampleur du mouvement.

Un autre fait très important du moment est les manifestations de nuit dans plusieurs villes de la province du Khouzistan au sud-ouest du pays. La crise de l’eau dans cette province fait que les gens ont littéralement soif ou bien quand ils ont de l’eau, elle est d’une mauvaise qualité, souvent boueuse. Le régime a bien évidement réprimé les manifestations pacifiques des habitants de cette province où vivent une très importante communauté arabe iranienne. Au moins huit personnes ont été tué en six nuits de manifestation dont un jeune de 16 ans à Izeh dans la nuit du 20 au 21/07/2021. Il s’appelait Mohammad Abdollahi.

Ce matin du 21/07/2021 des clips ont été publiés sur les messageries comme Telegram qui montrent l’installation de nombreux véhicules anti-émeutes à Téhéran. Cela pourrait avoir deux raisons : des appels à la manifestation circulent sur les messageries et réseaux sociaux pour que les gens descendent dans les rues tous les soirs à partir du 21 heures comme au Khouzistan ; hier dans une station du métro de Téhéran, plus précisément la station Sadeghieh, les usagers et en particulier les usagères ont commencé à scander "A bas la république islamique", ce qui est sans précédent.

Le pays est en ébullition, mais que fait le régime ? Il continue à réprimer et prendre des décisions de plus en plus stupides. Par exemple, hier à Mashhad, les mollahs ont décidé que les femmes, obligées de porter le voile islamique et le manteau même à 50° Celsius dans des région comme le Khouzistan, n’ont plus le droit de porter des manteaux en tissus à carreaux !

Les organisations membres du Réseau syndical international de solidarité et de luttes réitèrent leur soutien aux travailleurs et travailleuses d’Iran en lutte !