Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


mercredi, 10 août 2022

 
 

 

Ukraine : ArcelorMittal Kryvyi Rih suspend la convention collective

Accueil > International (Fr) > Europe > Ukraine : ArcelorMittal Kryvyi Rih suspend la (...)

L’administration d’ArcelorMittal Kryvyi Rih a suspendu la convention collective en vigueur sans le consentement et l’approbation des principaux représentants des syndicats opérant dans l’usine. Le responsable syndical de Kryvorizka du syndicat indépendant des travailleurs des mines d’Ukraine, Yuriy Samoilov, a précisé à ce sujet :
La direction s’appuie sur le fait que l’entreprise a subi les conséquences de l’agression russe et que seule une partie de sa production est désormais opérationnelle. Dans ce contexte, il a été décidé de suspendre pour l’instant certaines clauses de la convention collective qui, selon l’administration et les propriétaires, ne sont plus pertinentes.

Selon l’ordonnance émise par l’administration de ArcelorMittal Kryvyi Rih, pendant la période de la loi martiale, le paiement des congés annuels et des autres dépenses pour la participation à des événements culturels, récréatifs et sportifs n’est plus effectué. En outre, les travailleurs se sont également retrouvés sans droits sous prétexte que certains centres de santé et installations se trouvaient dans les territoires occupés.

Le syndicat ne cache pas son indignation face à de tels agissements de l’administration, ainsi que le fait que certains cadres mettent délibérément ou inconsciemment en danger des travailleurs sur les réseaux sociaux à propos de la reprise du travail de certaines unités de production de l’usine.

Comme l’a déclaré à juste titre Yuriy Samoilov, l’ennemi n’a pas cessé ses frappes sur le territoire de l’Ukraine, y compris sur la région de Dnipropetrovsk, il convient donc de faire preuve de vigilance et de prudence. Quant à l’annulation de plusieurs clauses de la convention collective actuelle, le coordinateur principal du syndicat se bat pour que l’administration remplisse ses obligations. Au cours de l’année écoulée et de toutes les années précédentes, elle a réalisé de gros bénéfices en employant des travailleurs et en leur versant des salaires nettement inférieurs à ceux perçus par leurs collègues des entreprises de la société à l’étranger.

Voir en ligne :
Publié par le site du KVPU

13 juin 2022
Traduction Patrick Le Tréhondat